Convention collective nationale

Posté par Antonio-Bernard TUDOR, le 2 juillet 2019

Focus sur la grève du 4 juillet 2019

La position de la CFDT

La mobilisation du 26 juin a eu le mérite de nous permettre de plaider notre cause. Nos délégués se sont exprimés sur la situation de notre activité et ont exposé les raisons pour lesquelles notre rattachement à la CCN du ferroviaire est légitime. Cette mobilisation nous a permis aussi de prouver notre détermination à faire changer le cours des choses. La suite de ce combat se fera à la rentrée, après avoir fait reculer l’ensemble des acteurs sur la date butoir initiale du 4 juillet 2019. Cette victoire est celle de l’ensemble des salariés de toutes les entreprises du ferroviaire. La CFDT dit bravo à tous les salariés pour cette mobilisation !

Pourquoi la CFDT ne fait pas grève le 4 juillet prochain ?

Après avoir participé à la mobilisation des 24 & 25 avril et à celle du 26 juin 2019, la CFDT Restauration ferroviaire a décidé de ne pas se joindre à l’intersyndicale pour la journée du 4 juillet.

La décision de ne pas participer à cette grève repose sur du bon sens 

Nous sommes la première organisation à avoir dit bien avant la grève du 26 juin 2019 que la date butoir était reportée à la rentrée, une confirmation qui a été annoncée par la suite.

Pour rappel, c’est bien la CFDT qui a obtenu lors des négociations tripartites entre le gouvernement, l’UTP et les organisations syndicales l’extension des dispositions collectives de la CCN du rail à la restauration et à la manutention ferroviaire ! 

Un engagement pris par l’UTP pour négocier, à partir de 2020, les modalités d’intégration

La CFDT Cheminots et la Confédération CFDT font un travail considérable à tous les niveaux pour que la restauration ferroviaire intègre la CCN du rail. Pour la CFDT, le 4 juillet 2019 il ne se passera rien, puisque la décision sera prise à la rentrée. Il n’y aura rien de nouveau sous le soleil, gardons notre énergie pour la rentrée ! La CFDT a toujours pris ses responsabilités. Notre organisation agit pour aboutir à des résultats. Ce travail et cette stratégie font de nous la première organisation syndicale au niveau national.

La confiance se gagne sur la sincérité et la franchise 

Notre rôle est d’être force de propositions face à un employeur dont le seul but est de décrédibiliser les organisations syndicales. La CFDT se respecte, c’est pourquoi elle est respectée, c’est pourquoi elle est la première organisation syndicale dans le privé et dans le public. Notre vision du syndicalisme est celle d’un syndicalisme responsable, qui agit dans l’intérêt des salariés au sein d’un collectif. La CFDT est un syndicat libre et démocratique, aucune autre organisation syndicale ne nous imposera sa vision des choses ! Nous ne sommes pas à la solde d’une organisation syndicale des cheminots qui veut se servir de nous pour régler ses comptes avec la SNCF.

La CCN ne doit pas servir de prétexte pour jouer avec notre avenir !

C’est pour toutes ces raisons que la CFDT Restauration ferroviaire, en accord avec sa Confédération, a décidé de ne pas faire grève le 4 juillet prochain. L’ordre du jour ne veut rien dire. Ce qui a été dit le 26 juin 2019 sera seulement répété.

La CFDT vous donne rendez-vous à la rentrée pour la dernière ligne droite. 

Bonnes vacances à tous et merci de votre confiance !

Je télécharge le e-tract en cliquant ici

Contact | Mentions légales | Crédits | Flux rss