Élections CSE Momentum 2019

Posté par Antonio-Bernard TUDOR, le 22 novembre 2019

Du 5 au 12 décembre 2019

Pour un vrai changement, votez CFDT !

Notre bilan est concret. Nous revendiquons l’essentiel des acquis obtenus sous la majorité CFDT. Notre implication est permanente sur les conditions de travail, la convention collective et la rémunération, sans négliger les projets à venir d’appel d’offres et de fusion.

 

Ce que nous voulons

Un CSE fort qui parle d’une seule voix, LA VOIX DES SALARIÉS. Soutenez-nous en votant CFDT !

Pourquoi choisir la CFDT ?

  • Notre méthode a donné des résultats concrets et quantifiables lorsque nous étions majoritaires.
  • Notre action démontre que nous sommes en capacité de revendiquer beaucoup d’acquis.
  • Notre but est de rassembler pour peser, non pas de diviser.
  • On obtient toujours plus à travailler ensemble dans l’intérêt collectif.
  • La CFDT est un rempart juridique fiable pour contrer les projets futurs et inadaptés.
  • Il est temps d’enrayer les dégradations successives, faire que les salariés soient entendus et respectés par Momentum et par Eurostar.
  • Les salariés doivent être associés dans les choix et les priorités à traiter.

Le juridique, un atout

Les élu·e·s CFDT disposent d’un service juridique efficace, avec son propre réseau d’avocats : www.reseau-avec.com. Grâce à l’implication de vos élu·e·s, soutenus par un service juridique fort, jamais un licenciement n’a été prononcé à l’encontre d’un salarié défendu par l’équipe CFDT sur des problématiques très variées. Notre approche est différente. Vous êtes nombreux à partager notre vision et défendre vos droits fermement et avec respect. Beaucoup nous font confiance pour un conseil, une aide ou une information. Nous sommes réactifs. Nous choisissons une action de fond, réfléchie, qui amène à ces résultats, plutôt qu’une opposition permanente qui n’améliore pas les conditions de travail. Inversons la tendance en votant pour une nouvelle équipe CFDT !

Pour construire un CSE fort, il nous faut obtenir la majorité !

C’est le syndicat majoritaire au CSE qui peut agir et améliorer les conditions de travail et celles sociales. Le CSE a un pouvoir qui doit être exploité ! En créant un CSE vigilant, qui travaille sur vos priorités, nous serons forts pour inverser la tendance. Il faut proposer et exiger des solutions. Surtout, utiliser le pouvoir d’opposition si nécessaire. Il n’y a pas de fatalité. Notre connaissance du terrain, des sous-effectifs, des horaires, des retards, de la charge et des conditions de travail par notre présence à bord, nous donnent les arguments et le crédit pour négocier et nous faire entendre. Nous nous devons d’être irréprochables. Majoritaires de 2002 à 2012, nous avons démontré notre efficacité à convaincre, négocier, imposer et obtenir des résultats incontestables pour les salariés avec une vision collective. L’essentiel de nos avantages a été acquis à cette période sous l’impulsion des élus CFDT.

Ce que nous proposons 

  • Une enquête pour déterminer les priorités des salariés.
  • Que les salariés soient consultés et informés.
  • Que les activités du CSE profitent à tous, avec une somme annuelle à dépenser pour des activités sociales & culturelles.
  • Sur la question de la convention collective, un engagement sans faille en faisant le choix de mobilisations utiles en parallèle d’un travail de négociation et d’argumentation.
  • S’assurer que le projet de fusion n’impacte pas négativement notre quotidien.
  • Une équipe d’élu·e·s exemplaires, présente à bord et au sol, qui traite vos préoccupations réelles.

La CFDT, c’est aussi

  • Un syndicat impliqué en permanence dans la défense des conditions de travail.
  • Une organisation qui se mobilise.
  • Des actions ciblées pour que les employés et les maîtrises perçoivent la prime Macron.
  • De nombreuses négociations pour aider un collègue à obtenir un contrat à temps partiel.
  • Obtenir le paiement à 100 % durant le détachement dans les bureaux (grossesse).
  • Le syndicat qui fait respecter le 80 %.
  • Continuer à se battre pour le maintien des temps partiels qui le souhaitent au-delà de six ans.
  • Faire appliquer le droit pour titulariser en CDI grâce à l’application du Code du travail.
  • Ne pas oublier nos collègues assistants plate-forme en faisant évoluer leur rémunération.
  • Protéger et faire réintégrer des intérimaires injustement écartés.
  • L’essentiel des ruptures conventionnelles a été négocié par nous.

La CFDT suit les intérimaires et leurs titularisations en CDI, avec parfois le recours à des actions devant les tribunaux pour faire appliquer le droit !

Pour aller plus loin, je télécharge la profession de foi en cliquant ici

Contact | Mentions légales | Crédits | Flux rss